Quelle est la meilleure eau pour notre organisme ?

l'eau de source est une eau peu minéralisée

Dans ce vaste débat autour de la consommation d’eau du robinet ou d’eau en bouteille, les avis divergent. Certains vous diront que l’eau du robinet est une eau potable qui est filtrée et désinfectée permettant une consommation quotidienne. Les autres lui reprocheront son goût de chlore et la présence résiduelle de substances néfastes. Or plusieurs éléments sont à prendre en compte pour avancer sur cette question épineuse :

Que boire ? Boire l’eau du robinet moins chère et facilement disponible ?  Ou bien consommer des eaux de source ou minérales qui alimentent notre chère planète en plastique ?

Du point de vue physiologique, boire est un besoin est essentiel pour permettre les échanges internes et éliminer les déchets. L’eau se compose de plus de 70 % de notre masse organique. L’eau nous hydrate et capte nos déchets issus du fonctionnement de notre corps qu’elle dirige vers les reins. Pour qu’elle puisse correctement remplir son rôle, elle doit être peu minéralisée. Une eau minéralisée prise au quotidien ne remplirait pas ce rôle d’épuration car le phénomène de captation ne pourrait pas s’accomplir du fait de la présence de nombreux minéraux. Du coup, un certain nombre de déchets stagnerait dans les tissus créant une surcharge métabolique. Bien que certaines eaux minérales ont été étiquetées comme étant favorables pour la santé (par exemple l’eau riche en magnésium favorise le transit intestinal), les eaux minérales apportent surtout des minéraux qui sont très peu assimilables par notre organisme et qui au contraire créent une surcharge.

Le Pr Marc Henry , professeur des Universités à Strasbourg et spécialiste de l’eau, précise « Certains micro-organismes et les plantes » sont capables d’extraire les ions du sol pour une utilisation directe sont dites « autotrophes », par opposition aux cellules animales qui sont « hétérotrophes » qui doivent donc trouver leurs métaux sous une forme pré-emballée, soit par le phytoplancton marin pour l’eau de mer, soit par les plantes pour les animaux terrestres. Croire qu’il suffit de boire de l’eau minérale pour avoir sa ration quotidienne de minéraux et d’oligo-éléments est un leurre total entretenu par les vendeurs d’eau en bouteille qui ignorent superbement les lois de la physico-chimie colloïdale pour justifier le prix très élevé de l’eau qu’ils vendent. »

Voilà qui fait réfléchir !

https://prmarchenry.blogspot.com/2015/02/absorption-des-mineraux.html

L’eau de boisson doit donc renouveler l’eau de notre organisme mais aussi nous aider à le purifier. Les eaux très faiblement minéralisées apparaissent donc comme celles qu’il faut privilégier au quotidien.

Ainsi, les eaux chargées en minéraux peuvent seulement être bues par période courte et non pas de manière prolongée car elles ne permettent pas d’accomplir la fonction de nettoyage de l’eau peu minéralisée.

Une classification des eaux en fonction de leur teneur en minéraux a été établie pour nous aider à les choisir :

  • Les eaux dites très faiblement minéralisées ont une teneur en sels minéraux inférieure à 50 mg/l
  • Les eaux faiblement minéralisées : une teneur inférieure à 500 mg/litre
  • Les eaux moyennement minéralisées : de 500 à 1500 mg/l
  • Les eaux riches en sels minéraux lorsque sa teneur dépasse les 1500mg/litre.

De plus, afin de respecter l’équilibre acido-basique, Le pH de l’eau doit donc être neutre à légèrement acide (compris entre 6,5 et 7). Sur l’étiquette d’une bouteille d’eau, l’indication du pH se trouve après celle des résidus à sec. Par exemple, l’estomac est un milieu très acide, et la consommation d’une eau trop basique (à l’opposé de l’acidité) peut perturber la digestion gastrique. Ces éléments sont également à prendre en compte lorsque l’on s’intéresse à l’eau du robinet.

L’eau du robinet, une eau potable moyennement minéralisée

L’eau du robinet étant un produit local, elle présente, selon les régions, des teneurs différentes en minéraux. Les seuils de minéralité de l’eau du robinet sont fixés par les normes. L’eau du robinet se situe en général comme une eau moyennement minéralisée. Ainsi à la différence des eaux embouteillées, la composition de l’eau du robinet varie et l’eau est traitée.

L'eau potable du robinet

En effet, le contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable fait l’objet d’un suivi permanent et l’on peut consulter la qualité et la teneur de l’eau de sa commune en ligne sur le site : https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/article/qualite-de-l-eau-potable

Ainsi, cette eau est traitée par adjonction de chlore pour lutter contre la présence de bactéries, virus et parasites. Les concentrations de nitrates et de pesticides sont contrôlées mais varient en fonction des lieux de captage, des rejets dues à l’activité humaine, de l’emploi d’engrais et des produits phytosanitaires. La teneur en plomb aussi est surveillée. Et depuis quelques années, la présence de substances émergeantes à de faible concentration posent question et sont l’objet d’études. Ce sont des résidus de médicaments et des composés perfluorés qui sont des produits pouvant être formés lors de l’étape de désinfection de l’eau. Un programme d’étude est organisé par nos pouvoirs publics sur les répercussions de ces substances sur la santé. Cependant, il faudra attendre plusieurs années avant d’obtenir un résultat. En attendant, il apparaît évident que toutes ces substances s’accumulent dans nos tissus au fil du temps tout comme tous les additifs que l’on retrouve dans l’alimentation industrielle.

 Alors que faire ?

L’eau de source très faiblement minéralisée apparaît comme la meilleure pour notre santé mais elle n’est pas exempte de nitrates et d’autres substances migrant du plastique. Elle est malheureusement source de pollution par la production et le rejet de plastique dans notre environnement. Acheter l’eau dans des bouteilles en verre est onéreux et son transport est compliqué.

Améliorer la pureté de l’eau du robinet semble une bonne solution pour réduire la présence du plastique et plusieurs solutions existent.

Les plusieurs solutions pour améliorer la pureté de l’eau sont envisageables :

  • Consommer de l’eau du robinet en remplissant une carafe le matin et la laisser se reposer à l’air libre. Il ne sert à rien de la faire bouillir. En effet, cela ne suffit pas à supprimer sa nocivité car cela détruit bien les microbes mais concentre les éléments indésirables. La quantité de chlore ne change pas. Le calcaire se transforme en tarte et se dépose dans nos tissus comme sur nos casseroles.
Rouleaux de céramiques EM
  • Purifier l’eau en utilisant du charbon actif ou des céramiques EM en sachant que cela n’enlève certainement pas tout. Le charbon actif est utilisé des japonais depuis des siècles. Le binchotan est un charbon actif obtenu à partir de branches d’arbres. Il est connu pour adoucir l’eau, ajouter des minéraux bienfaisants et absorber les goûts et les odeurs indésirables, comme le chlore. Les perles ou tubes de céramique sont composées d’une argile extra pure enrichie de micro-organismes actifs. Elles permettent d’assainir l’eau et d’améliorer son goût en supprimant le chlore, le calcaire et les résidus éventuels. Un laboratoire indépendant a mis en évidence l’efficacité de ces céramiques sur de nombreux éléments indésirables.
  • Consommer de l’eau de source très faiblement minéralisée en bouteille lorsque l’on veut nettoyer son organisme des déchets en l’associant à des diètes ou à des jeûnes.
  •  Acheter des gros contenants au lieu des bouteilles lorsque c’est possible.
  • Investir dans un osmoseur de qualité semble être la solution la plus efficace afin d’obtenir une eau pure mais aussi la plus onéreuse.
    Les carafes avec filtres sont rapidement des nids à bactéries et posent elles aussi un problème de pollution.

En conclusion, l’eau est un élément crucial pour notre santé comme la qualité de notre alimentation. Les eaux très faiblement minéralisées sont celles qui correspondent le plus à notre physiologie et la consommation des eaux minérales est à limiter. Afin de réduire la fabrication et le rejet du plastique, il semble plus raisonnable de boire l’eau du robinet qui a l’avantage d’être potable et dont on a la chance de bénéficier facilement à l’échelle de la planète. Heureusement, des solutions existent pour améliorer la pureté de cette eau mais ces solutions nécessitent un investissement supplémentaire. Or, investir un peu pour obtenir à long terme une eau correspondant à notre organisme est une démarche à portée de tous pour peu que l’on s’en préoccupe véritablement.

Laisser un commentaire

WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :